Loading...
Honorer la mémoire des victimes de l’esclavage 2019-04-20T15:50:10+00:00

Pourquoi le 23 Mai ?

Le mois de mai est devenu en France hexagonale, comme il l’était déjà en Guadeloupe et en Martinique, le mois de la mémoire de l’esclavage colonial.  Deux dates majeures, le 10 mai et le 23 mai, permettent de se rappeler des évènements et des principaux acteurs de ce crime contre l’Humanité.

Dix ans après « LA MARCHE » reconnue comme l’événement fondateur du combat mémoriel des Français descendants d’esclaves, Monsieur FILLON, Premier ministre de la République, conformément à la volonté du Président de la République, signe un décret publié au journal officiel le 2 mai 2008 qui stipule que : « La date du 23 mai sera, pour les associations regroupant les Français d’outre-mer de l’Hexagone, celle de la commémoration du passé douloureux de leurs aïeux qui ne doit pas être oublié » (circulaire Fillon). Dix ans de combat des Français descendants d’esclaves, sous l’impulsion du CM98, avaient enfin abouti ! La commémoration du 23 mai en hommage aux victimes de l’esclavage colonial était enfin reconnue par la République.

Le 23 mai commémore la mémoire des victimes de l’esclavage. Il honore les millions de femmes et d’hommes qui durant 213 ans en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique et à la Réunion ont vécu la traite, la déportation et l’esclavage colonial. Date portée par les Français descendants d’esclaves, son inscription officielle au calendrier national est une réparation symbolique qui leur permet de sortir du ressentiment victimaire.

La Fête de la Fraternité :  « Limyè ba yo » ( mettons les en lumière)

Depuis le 23 Mai 1998, le CM98 réunit chaque année plus de 20 000 personnes pour la Fête de la fraternité, point d’orgue de la Journée Nationale de la commémoration des victimes de l’esclavage colonial.

Cet évènement est à la fois mémoriel, culturel et artistique : des animations, concerts et expositions d’artistes antillais, réunionnais, guyannais et métropolitains, prises de parole d’universitaires, intellectuels, politiques dont l’unique objectif est mettre en lumière la fraternité et générosité qui nous animent.

Visitez le sité dédié au 23 mai, la date pour honore la mémoire des victimes de l’esclavage colonial : http://23mai.cm98.fr